ARCHIVES ET AMBULANCES, BIENNE

Type concours ouvert Maître d’ouvrage Ville de Bienne Programme Nouveau bâtiment des Archives municipales et garage de la société Ambulances Region Bienne SA Surface 4’900 m2 GF Volume 18’158 m3 Budget CFC 1-9: env. 15 Mios CHF Planification 2017 En collaboration avec Ingénieur civil: WaltGalmarini AG Zurich, CVSE: Gruenberg + Partner AG Zurich, Fassadenplaner: xmade Basel, Energie: Prona AG Biel, Verkehr: IBV Hüsler AG Zurich Images besabild Zurich Team NYX Nathanaël Chollet, Yann Gramegna, Marnie Amato, Petra Steinegger

ULYSSE

 

La parcelle à disposition fait partie d’un ensemble constitué des infrastructures existantes du garage des pompiers et de la salle de sport Esplanade. Le projet se calque sur le langage volumétrique du garage des pompiers, à savoir une forme en L abritant une cour fonctionnelle. Ce geste renforce la position de la tour de séchage des tuyaux existante comme émergence central de l’ensemble urbain.

Tandis que le corps haut de bâtiment marque le croisement de la Mattenstrasse avec la Gartenstrasse en renforçant sa vocation publique, le garage à ambulances se retire du front de rue, la cour intérieure offrant une place de manœuvre propice au parcage des engins.

Les Archives municipales et les locaux du garage des ambulances sont diposés au cœur d’un seul et même bâtiment, organisés toutefois de manière indépendante, séparées par un noyau central contenant les circulations verticales accessibles des deux côtés du plan. La partie publique des Archives Municipales se trouvent au rez-de-chaussée au croisement de la Mattenstrasse et de la Gartenstrasse. Le dernier étage du bâtiment est voué uniquement aux Archives, le troisième étage à une utilisation temporaire demandée dans le programme du concours. Cet étage est pensé de manière flexible, pouvant devenir un étage d’Archives supplémentaires dans les années à venir. Ce changement optique de la perception de terminaison du bâtiment pourrait également être suivi d’une extension en toiture si les besoins des Archives changeaient encore dans les cinquante prochaines années.

La façade, pensée dans cette optique, est faite de poteaux en béton préfabriqués munis de rails encastrés permettant facilement le remplacement des parties vitrées par des parties opaques.

 

 

 


Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus